Takkeho

Thé de Taïwan

Takkeho

Thé de Taïwan

Tie Guan Yin. Ce thé oolong a une grande réputation parmi les amateurs de thé. Vous le trouvez  aussi sous l’appelation thé de la Déesse de la Miséricorde en fer, thé Déesse Yin, Tie GuanYin, Ti Kwan Yin, Ti Kuan Yin ou TGY, Guanyin et du Bouddha de Fer.

Soo goût et son histoire sont mythiques. Voyons la légende autour de ce thé oolong. Puis intéressons à sa provenance avant de parler de son arrivée à Taïwan. Ensuite définissons exactement ce qu’est le Ti Kwan Yin et cartographions ses régions de production. Passons sur son aspect avant de nous intéresser aux différents cultivars utilisés pour le produire. Finalement voyons comme le Ti Kuan Yin est cultivé et comment l’infuser.

Sommaire

Quelle est l’histoire du thé Tie Guan Yin ?

Beaucoup d’histoires entourent le thé Tie Guan Yin impérial ou classique. Chacune raconte à sa manière comment ce thé fut découvert entre 1725 et 1735 par les paysans du Anxi dans le Fujian, une région côtière chinoise. Voici les deux légendes les plus célèbres.

Légende de Wei autour du Tie Guanyin

La légende de Wei se déroule dans le comté d’Anxi. Wei Xin (1703-1775) était un pauvre paysan qui habitait le village de Songyan autrement nommé Songlintou. Il vénérait Guan Yin, la déesse de la Miséricorde. Ainsi, il se rendait quotidiennement dans un temple en mauvais état pour prier son effigie en fer. Il l’entretenait, sans pouvoir le réparer et faisait des offrandes à la déesse.

Pour le remercier de sa dévotion, la déesse de la Miséricorde lui apparut en rêve. Elle lui indiqua une source de fortune à côté de sa statue. Il devait partager cette source avec ses amis. En se rendant au temple le lendemain, Wei trouva un bourgeon de thé. Il le repiqua, en fit des boutures, les offrit à ses amis.

Le goût du thé était si parfumé et agréable qu’il devint célèbre et fit leur fortune. L’argent leur permit de restaurer le temple. Pour remercier la déesse, ils nommèrent le thé Déesse de la Miséricorde en fer en référence à sa statue de métal ou thé Déesse Yin.

Légende de Wang : la découverte du oolong Guanyin

La légende de Wang raconte qu’un érudit du nom de Wang Turang, fonctionnaire à Nanyan dans le comté d’Anxi, construisit son étude au pied de la montagne Nanshan. Un jour, il découvrit sous le rocher de Guan Yin le théier à l’origine du thé Tie GuanYin.

L’érudit transplanta le plant de thé chez lui, le cultiva et découvrit que ses feuilles produisaient un thé rafraichissant et doux. En 1741, Fang Bao, le serviteur du ministère des Rites appela Wang à la cour de l’empereur Qianlong.

En cadeau, Wang lui apporta ce thé. Fang le fit boire à l’empereur Qing qui l’apprécia beaucoup et lui demanda sa provenance. Il remarqua que le thé était lourd comme le fer avec un goût, une odeur, une finesse extraordinaire.

Ainsi il le nomma thé Guan Yin en hommage au rocher sous lequel le thé poussait. Par la suite, ce thé devint, suprême honneur, un thé impérial.

La création du thé Tie GuanYin

Ce qu’il faut retenir de ces légendes ? Le thé Tie GuanYin fut découvert au XVIIIème siècle dans le comté d’Anxi dans la région du Fujian en Chine. De par ses qualités, il devint un thé impérial.

C’est un thé de type oolong ou thé bleu, très connu et apprécié. Par la suite ce thé oolong a été importé et cultivé à Taïwan. En mandarin traditionnel, Tie GuanYin s’écrit 鐵觀音 et en mandarin simplifié 铁观音.

L’arrivée à Taïwan du thé de la Déesse de la Miséricorde en Fer

A la fin du XIXème siècle, deux frères, Zhang Naigan et Zhang Naimiao importent des semis du thé de la Déesse de la Miséricorde en Fer à Taïwan.

Puis, ils les plantent à Mucha sur les pentes de la montagne Zhanghu, aujourd’hui un district de Taipei.

Toutefois, la terre et le climat taïwanais ne sont pas ceux de la Chine. En outre, Taïwan utilise sa méthode de fabrication. Ainsi, les thés TieGuanYin taïwanais et chinois sont différents.

C’est quoi ce thé bleu oolong Tie Guan Yin ?

Ce thé bleu est un oolong très populaire. Sa principale caractéristique ? Il est semi oxydé, à mi chemin entre le thé vert (aucune oxydation) et le thé noir (100% oxydé).

Ses autres caractéristiques ? De nombreux cultivars (ou cépages) sont utilisés pour le produire. Les maîtres de thé jouent sur l’oxydation, la torréfaction pour obtenir une boissons au goût grillé ou léger, floral ou lacté. Goutez et trouvez votre favori.

FinaleEnfin dernière particularité de ce thé : ses feuilles sont roulées dans des boules très serrées. Elles se déroulent lentement à chaque infusions, dévoilant des saveurs différentes

Le thé Bouddha de Fer est rare non seulement parce qu’il est convoité mais aussi parce que ce théier n’est pas très résistant. Si vous voulez faire un tie guan yin achat, sachez que un thé dispendieux.

Ou se cultive le thé Tie Guan Yin ?

Le thé Tie Guan Yin se cultive évidemment dans le Fujian en Chine et à Taïwan. Mais ce thé s’acclimate dans d’autres pays. Ainsi le Kenya, l’Indonésie, la Turquie, et l’Argentine produisent du TGY. L’Argentine et le Kenya surtout sont de gros producteurs. Le Kenya exporte une grande partie de sa production vers le Royaume-Uni et les Etats-Unis.

Quel cultivar est utilisé pour produire ce thé bleu ?

Pour produire ce thé bleu il existe plusieurs cultivars aux caractéristiques différentes, ce qui donnent des saveurs et des sensations variées.

Il arrive parfois que ces cultivars soient regroupés et labellisés Tieguanyin. Dans la mesure du possible, prenez du thé non mélangé.

Voici la liste des cultivars utilisés.

Tieguanyin

Le Tie GuanYin est le cultivar le plus connu mais pas le plus produit.

Vous le reconnaîtrez à la dégustation par texture lisse et riche puis sa douceur. En outre ses arômes évoluent énormément, les feuilles ne se déploient pas avant la sixième infusion au gaïwan.

Les points communs ? Des notes douces, un goût de safran crémeux et de fleurs, semblables à l’orchidée. Enfin des arômes qui évoluent à chaque infusion !

Mao Xie pour Tie Guan Yin

Le Mao Xie, qui signifie crabe poilu à cause de ses feuilles, est une très vieille variété avec des notes beurrées, crémeuses. Si le maitre de thé le laisse peut s’oxyder, il possède des notes de safran. Si le temps d’oxydation est plus long, ses notes salées ressortent plus.

Bai Mao Hou pour thé Déesse Yin

Bai Mao Hou (白毛猴) : poil blanc du singe. Ce thé est nommé ainsi par rapport au duvet blanc qui apparaît sur la face inférieure de ses feuilles.

Il possède des notes de noisettes, de châtaigne grillée, de chocolat blanc et de lait crémeux. Si vous appréciez déjà le Mao Xie, ce thé vous plaira.

Jin Guanyin

Le cultivar Jin Guanyin est obtenu via la greffe de la variété TieGuanYin sur un porte greffe de Huang Jin Gui et vice versa. Ceci donne un thé aux saveurs fruitées avec des notes d’ananas, de fruits tropicaux et un côté crémeux.

Rou Gui

La variété Rou Gui se distingue par ses notes sucrées de cannelle en contraste avec le côté plus vert du thé. Il est parfait pour un amateur de thé un peu épicé.

Dan Gui

La variété Dan Gui se distingue par ses notes sucrées d’osmanthus, des notes fleuries avec une note finale plus verte ou plus lactée et crémeuse selon l’oxydation des feuilles de thé.

Les notes florales sont le résultat du travail du maitre de thé pendant l’étape du yaoqing, qui nécessite de tourner et d’aérer les feuilles de thé à la main pour redistribuer l’humidité dans les feuilles à mesure qu’elles se fanent et s’oxydent.

Le nom de cet artisan est parfois marqué sur l’emballage.

Qilan pour TGY

En mandarin, Qilan signifie « Orchidée exquise ». En effet, ce cépage se caractérise par des arômes proches de ceux de l’orchidée, des notes de fruits et de miel.

C’est un thé très subtile. Une torréfaction très poussée fait ressortir des notes d’encens, végétales et d’épices.

Tao Ren

Le Tao Ren est un cépage de thé extrêmement rare. Ce thé possède un goût de fruits d’été juteux qui laisse ensuite place à une sensation de picotement et de rafraichissement. Si le thé est bien fait, cette sensation rafraichissante perdure longtemps dans votre corps, un excellent thé pour les journées chaudes.

Huang Jin Gui

Huang Jin Gui signifie « Tortue d’eau dorée » en mandarin. C’est un thé très fruité, avec un goût prononcé de mangue et des notes de miel. Un thé sucré, mais qui peut s’avérer très rafraichissant avec des notes minérales s’il est cultivé et oxydé dans de bonnes conditions.

Ce thé oolong est aussi connu pour produire l’excellent Jin Guanyin quand il est greffé ou sert de porte greffe au TieGuanYin.

Ruan Zhi

Le cultivar Ruan Zhi s’appelle aussi Qing Xin à Taïwan. Il sert de base pour produire le Dong Ding et le Baozhong taïwanais.  En Thaïlande, cette variété de thé sert pour produire le Doi Mai Salong.

D’abord ce oolong est crémeux et savoureux comme un vrai oolong taïwanais. Mais il possède aussu des notes florales et fruitées.

Zi Mudan pour le thé de la Déesse de la Miséricorde en Fer

Zi Mudan signifie pivoine pourpre. C’est un nouveau cultivar avec des arômes intenses de fleurs et de fruits très juteux. Il vise les personnes qui apprécient le Qilan ou le Dan Gui.

Wu Zi

Le Wu Zi est un oolong assez rare aux notes d’orange, de mandarine, ce qui le rend unique sur le marché. Il possède aussi des notes de fleurs.

Da Ye Oolong pour le thé Déesse Yin

Da Ye Oolong ou Oolong à grande feuilles en français, en référence à la très grande taille des feuilles de thé de ce cultivar. Cette taille rend ce thé plus compliqué à oxyder et à faire sécher. Il possède des arômes de chocolat blanc et de fraise.

Benshan

Ben Shan est un cépage très populaire car très aromatique avec un goût fruité très prononcé. Il est souvent vendu sous le nom de TieGuanYin.

Da Dan

Ce cultivar produit un thé avec des notes épicées, crémeuses, de cerise et de fleurs d’osmanthus. Il produit un équilibre subtil. Le Da Dan est un grand thé qui vous surprendra.

Une fois que vous avez sélectionné votre variété, vient le moment de son oxydation qui fait varier le goût du thé.

Quelles sont les styles d’oxydation de Tie GuanYin ?

Il y a deux régions principales de production du Tie GuanYin : Anxi en Chine et Muzha à Taïwan. Donc deux styles très différents avec des thés aux goûts opposés.

D’abord en Chine, les chinois préfèrent un thé avec des arômes floraux et végétaux. A contrario à Taïwan, les taïwanais dégustent un thé au goût torréfié et riche.

On distingue quatre types d’oxydation et un processus de vieillissement.

Anxi Tieguanyin ou Tie Guan Yin Jade

Il s’agit d’un tieguanyin peu oxydé entre 5 et 10%, un quasi thé vert. La torréfaction est absente ou très légère. Le Tieguanyin Jade ou Anxi TGY possède un goût très floral, avec des notes végétales très rafraichissantes et une texture veloutée, beurrée.

Tieguanyin Antique Jade

Le Tieguanyin Antique Jade est un oolong peu oxydé. Puis il est torréfié plusieurs fois ce qui lui octroie des notes fruitées et fraîches.

Tie Kaw Yin ou Tieh Kuan Yin

Le Tie Kaw Yin ou Tieh Kuan Yin est un tieguanyin oxydé entre 30 et 40%, avec des arômes de sous bois

Tieguanyin Antique ou oolong grillé

On parle ici d’un tieguanyin oxydé et torréfié plusieurs fois. Ainsi le goût obtenu est puissant, à la fois moelleux mais boisé avec des notes de fruits à noyaux et de noix. Ses feuilles ont un aspect noir. La torréfaction peut se faire au charbon de bois ou au four électrique. Il s’agit souvent de thé taïwanais fabriqué à Muzha à côté de Taipei

Le vieux thé TieGuanYin

Le goût du vieux Tieguanyin

Il existe du vieux thé oolong Tieguanyin. Avec le temps, ce thé développe des notes inhabituelles pour un oolong. D’abord il est plus doux et perd en théine : c’est un thé qui peut se boire le soir. Ensuite il développe des notes rafraichissantes de camphre.

Comment faire vieillir un Ti Kwan Yin ?

Le climat en Chine et à Taïwan est assez humide, aussi ce thé Déesse Yin subi une cuisson par an pendant 5 à 9 ans, ce qui le stabilise. En outre, les feuilles se conservent dans des récipients hermétiques ou il continue à vieillir pendant des dizaines d’années.

Le thé Ti Kwan Yin vieilli est dispendieux, aussi des contrefaçons se développent. Comment reconnaître un vieux Bouddha de Fer ?  Au goût, un thé vieilli possèdent des notes rafraichissantes. En outre la saveur du thé est plus présente que le goût un peu grillé dû au séchage.

Comment différencier visuellement le thé oolong Tie Guan Yin des autres oolongs ?

Le thé oolong tieguanyin se différencie des autres oolongs par sa feuille de thé à l’aspect très sain.

D’abord les feuiles de thé tieguanyin sont d’une couleur vert jade avec un aspect légèrement huileux. Pour suivre elles sont assez rigides et propres, plates et entières. Enfin le bas de la feuille se caractérise par ses veines et des bords rouges très visibles.

Lors de l’infusion, la feuille ramolli mais sa surface reste brillante comme du satin.

Quand se cueille le thé de la Déesse de Fer et de la Miséricorde ?

Le thé de la Déesse de Fer et de la Miséricorde se récolte quatre fois par an. Toutefois la cueillette est cruciale car les feuilles se cueillent à un stade particulier de leur développement. En effet, trop vieilles, les feuilles ont un goût astringent. Trop jeunes, elles manquent de saveurs floral d’orchidée et de châtaigne.

La récolte de printemps du TGY

Les premières récoltes de oolong de la Déesse de Fer et de la Miséricorde ont lieu après la Fête de Qingming (la fête des morts en Chine), soit le 4 ou le 5 avril. En effet dans les montagnes chinoises, les températures sont trop froides pour que les plants de thé développent des feuilles assez grandes. Ainsi dans les régions montagneuses du Fujian, la récolte de printemps a lieu en mai.

La récolte d’été du thé wu long

La récolte d’été se divise en deux parties : juin et juillet d’une part, aout d’autre part. C’est une récolte peu qualitative notamment à cause des fortes précipitations qui délavent les feuilles.

La récolte d’automne du thé du Bouddha de Fer

La cueillette de thé d’automne vers la fin octobre ou le début du mois de novembre. C’est un thé fort en goût.

La récolte d’hiver du thé de la Déesse de Fer et de la Miséricorde

La récolte d’hiver est très faible. Elle provient de régions plus chaudes mais le goût manque d’intensité et les paysans doivent utiliser plus d’insecticide et d’herbicide pour lutter contre les insectes et les mauvaises herbes.

Quelles sont les récoltes de TGY les plus intéressantes et quel goût ont elles ?

Le thé bleu de printemps est le plus floral et généralement un peu plus doux. Il est plus aromatique et plus concentré. En effet les plants de thé se reposent durant l’hiver. Les feuilles sont plus riches en composés aromatiques et en huiles essentielles.

Le thé d’été de la déesse Yin est particulier. Il contient plus de polyphénols, nécessaire pour que le plant se défende contre les insectes, plus vivaces en été.  Donc un goût plus complexe. Mais le plant de thé pousse rapidement en été. : les feuilles sont riches en chlorophylle, source d’amerture

Le thé oolong d’automne est plus savoureux et offre de subtiles nuances gustatives et dans sa texture.

Comment se cueille le thé Ti Kwan Yin ?

La cueillette du thé Ti Kwan Yin est une cueillette manuelle qui se nomme KaiMianCai ou cueillette face ouverte. Il faut cueillir les 3 premières feuilles si et seulement si la feuille en dessous du bourgeon a atteint la taille de la seconde feuille. Sinon, il faut attendre.

Il existe aussi le tie guan yin impérial issu d’une cueillette impériale de ce thé.

Une fois que les ouvriers cueillent les feuilles de thé, le maître de thé intervient pour la fabrication.

La fabrication du thé Ti Kuan Yin

Le flétrissage des feuilles de thé Ti Kwan Yin

On commence par le flétrissage des feuilles de thé Ti Kwan Yin. Le but est double : d’abord rendre les feuilles plus molles, ensuite les déshydrater.

Plusieurs solutions existent pour atteindre ces objectifs : laisser les feuilles au soleil, une solution naturelle. Ou placer les feuilles dans une pièce ou la température et le taux d’humidité sont controlés.

L’expériende du maître de thé détermine quand les feuilles sont assez souples et sèches pour être refroidies.

Le refroidissement des feuilles de thé Tie GuanYin

Le refroidissement des feuilles de thé Tie GuanYin a lieu soit dans une pièce fraîche, soit à même le sol soit sur des clayettes en bambou.

Ce refroidissement uniformise la teneur en eau de chaque feuille, ce qui prolonge et perfectionne le flétrissement. Ensuite, vient le brassage.

Le brassage des feuilles de thé Tie Guan Yin oolong à Taïwan

Le maitre de thé place les feuilles dans un tonneau en bambou qui tourne et brasse les feuilles. D’abord, ceci casse la structure cellulaire des feuilleset  libère des enzymes oxydases. Enfin il provoque l’oxydation des feuilles de thé.

Les premiers brassages sont courts et à petite vitesse, 5 minutes au maximum pour déclencher le processus. Les suivants sont plus longs et à haute vitesse pour accélérer l’oxydation. Cette opération modifie également la couleur des feuilles et permet l’apparition des composés aromatiques.

Entre chaque brassage, les feuilles sont refroidies, cette étape s’appelle Lianqing.

En mandarin, l’opération qui comprend le brassage et le refroidissement s’appelle Zuoqing (做青).

La fixation des feuilles de thé Ti Kuan Yin

La fixation des feuilles de thé Ti Kuan Yin correspond au moment ou le maitre de thé stoppe l’oxydation enzymatique. Pour se faire, il chauffe vivement les feuilles de thé pendant quelques instants dans un four pour inactiver les enzymes.

Le roulage ou RouNian du thé oolong Ti Kwan Yin

Le roulage du thé oolong Ti Kwan Yin. Cette étape s’appelle Rounian en mandarin. Le but est de transformer la feuille en une bille très serrée.

Méthode de roulage moderne à la machine du thé oolong TGY

Le maitre de thé place les feuilles dans un linge. Puis il le noue et le compresse pour atteindre la taille d’un ballon. Ensuite une machine à rouler pétrit ce ballon. C’est ce qui donne une forme de tête de libellule à la feuille de thé.

A la fin du processus, le maitre de thé sort le thé du sac et sépare les amas de feuilles à la main.

Méthode de roulage traditionnelle du thé Déesse Yin

Autre méthode plus traditionnelle, le maitre place les feuilles semi-séchées dans un sac en coton. Il le roule pour  former une boule ronde. Puis il roule 20 à 30 fois ce sac de feuilles de thé. Entre chaque roulage, le sac est ouvert et la boule est défaite. Puis le processus recommence.

Quand les feuilles sont froides elles deviennent cassantes. Donc, le maître de thé les chauffe à 70 ou 80°C dans une poele pour leur redonner de la flexibilité. Etape finale, il roule les feuilles à la main jusqu’à obtenir une feuille de thé bien enroulée.

Le séchage des feuilles de thé Tie Guan Yin

Le séchage des feuilles de thé Tie Guan Yin a pour but d’éliminer l’humidité des feuilles. Ainsi le thé de la Déesse de la Miséricorde en fer se conserve mieux.

En outre, certains TieGuanYin comme le Tie Guan Yin Anxi ne passent pas par l’étape de la torréfaction. Le séchage des feuilles conditionne la saveur, l’odeur et la saveur du futur thé Déesse Yin.

Pour sécher les feuilles, il faut soit une machine à sécher, soit une étuve avec un air chaud et sec.

Les différentes techniques de torréfaction et finition du thé TGY

La technique du Oolong vert et moderne

La technique du Oolong moderne et vert est récente. Son objectif ? Une oxydation minimale du thé, de 5 à 10% et une absence de torréfaction ou de caramélisation des feuilles. Le résultat ? Un oolong avec des saveurs fruitées et florales, des feuilles très vertes. On retrouve cette finition pour le Tieguanyin Jade ou Anxi Tieguanyin.

La technique du Oolong traditionnel

La technique du Oolong traditionnel promeut une torréfaction légère et une oxydation partielle. Le but est d’obtenir des notes plus sucrées, plus patissière, de céréales et d’oléagineux. Elles se mélangent très bien avec les notes de fleur du oolong. Ainsi vous obtenez un thé équilibré.

Le Oolong à torréfaction foncée pour les feuilles de thé TieGuanYin YunXiang

Le thé TieGuanYin YunXiang est le seul qui utilise la torréfaction pour acquérir des notes produites grâce à l’action du feu. Ainsi les sucs présents dans les feuilles caramélisent et des notes de noix, de dessert ressortent. C’est un contraste parfait avec les notes florales et sucrées de ce thé

La torréfaction dure au plus dix heures à une température comprise entre 100 et 120°C. Jamais plus car les feuilles de thé risquent de brûler.

Cette étape est très sensible et en cas d’erreur, le thé perd ses arômes. Pour lutter contre cela, les maitres de thé utilisent des fours électriques, en lieu et place des feux de bois traditionnels au contrôle plus hasardeux.

L’effeuillage des feuilles de thé TieGuanYin

L’effeuillage des feuilles de thé TieGuanYin . Cette étape intervient après le séchage ou après la torréfaction pour le thé TGY YunXiang.

Elle consiste à séparer les feuilles de la tige de thé.  Au final, les feuilles deviennent des perles compactes avec un parfum fleuri et frais.

Le rôle du maitre de thé dans la fabrication du thé wu long

Le rôle du maitre de thé dans la fabrication du thé Ti Kuan Yin est capital. Sans son action, de la cueillette à la fabrication du thé, l’oolong peut devenir infect.

Combien de temps infuser le thé Tie Guan Yin ?

Infuser le thé Ti Kuan Yin en gaïwan

Infuser le thé Ti Kuan Yin en gaïwan. Rincez et réchauffez le gaïwan à l’eau chaude. Jetez l’eau dans le bateau à thé puis ajoutez 10 cl d’eau à 100°C et 4 à 5 grammes de feuilles de thé (une bonne pincée) dans le gong fu cha. Infusez de 20 à 40 secondes selon votre goût. Répétez de 5 à 8 fois.

Les feuilles s’ouvrent au fur et à mesure, chaque infusion aura un caractère et des notes différentes.

Infuser le thé Tie GuanYin en théière

Infuser le thé oolong Tie GuanYin en théière. Vous pouvez faire de 5 à 8 infusions d’affilée. Chacune aura des arômes et odeurs qui évolueront au fur et à mesure, le temps pour les feuilles de thé de se dérouler. D’abord chauffez votre eau à 95°C. Puis comptez 1 gramme de thé Tie GuanYin pour 100 ml d’eau. Enfin infusez pendant 5 à 7 minutes.

Théière ou gaïwan, une fois que vous connaissez votre thé, expérimentez en variant la quantité de thé et le temps d’infusion. Ainsi vous obtiendrez le thé parfait qui ravi vos papilles.

Infuser le thé Ti Kwan Yin à froid

Infuser le thé Ti Kwan Yin à froid : ce thé bu froid est très rafraichissant. En outre l’infusion à froid du thé oolong permet à des notes différentes de s’exprimer.

Placez 10 grammes de thé Déesse Yin dans 1 litre d’eau froide. Préférez une eau filtrée ou avec le moins de calcaire possible. Ainsi qu’un récipient qui se ferme comme une bouteille en verre pour éviter que les odeurs de la nourriture du frigo ne se mélangent avec celles du thé. Secouez la bouteille pour mélanger eau et thé. Puis laissez la au frigo pendant 24 heures. Ajoutez de la glace si besoin au moment de servir.

Une seconde infusion, de 36 heures, est possible par la suite.

Quels sont le goût et la couleur du thé Tie Guan Yin  ?

La couleur du thé Ti Kwan Yin

La couleur du thé TieGuanYin est dorée ou orange, une belle couleur claire et très riche. Une véritable invitation à la dégustation.

Quel goût a le thé Tie GuanYin ?

Le thé Tie GuanYin a un goût différent selon les cultivars utilisés pour sa production et selon la finition utilisée.

Toutefois vous retrouvez en bouches des dénominateurs communs avec des notes sucrées, miellées, florales et parfois lactées ou beurrées. Les arômes restent complexes, c’est une belle découverte à chaque tasse.

Classification du oolong par arôme

Il est possible de faire ressortir des arômes précis du oolong en ajoutant une étape supplémentaire lors de la fabrication du thé. Cela s’appelle le yaoqing, nous en avons déjà parlé pour le Dan Gui. Ceci supose d’aérer et tourner les feuilles à la main pendant qu’elles se fanent pour obtenir une humidité uniforme.

Le maitre de thé peut alors faire ressortir des arômes de miel (mi xiang), de fleurs (hua xiang) que vous remarquerez en buvant votre thé.

Durée de conservation du thé bleu

La durée de conservation du oolong varie selon la finition du thé bleu.

La technique du Oolong vert et moderne

Le Ti Kwan Yin fabriqué selon la technique du Oolong vert et moderne possède une durée de conservation de 6 à 8 mois s’il est bien conservé. Sa conservation sera un peu plus longue sous vide.

La technique du Oolong traditionnel ou à torréfaction foncée

Le Ti Kwan Yin fabriqué selon la technique du Oolong traditionnel ou à torréfaction foncée se conserve jusqu’à un an. Encore plus s’il est sous vide.

Le Oolong vieilli

Le oolong vieilli peut se conserver jusqu’à 40 ou 50 ans.

Quels accords thé de la Déesse de la Miséricorde et nourriture ?

Les accords thé Tie GuanYin et fromage

Le fromage accompagne très bien le thé Tie GuanYin. Mais il faut faire correspondre la puissance de chaque fromage avec celle du thé.

Thé très légèrement oxydé à la saveur douce ? Pariez sur un fromage de chèvre frais

Thé oolong torrifié ? Mariez le avec un cantal jeune ou un comté 12 mois

Thé oolong torrifié au charbon ? Essayez un parmesan

Thé oolong très oxydé ? Une mimolette ou une tome de brebis iront à ravir

Les accords thé oolong Ti Kwan Yin et nourriture salé

Le thé Tie GuanYin accompagne les aliments salés à la perfection, tant que leur puissance aromatique sont comparables.

Thé très légèrement oxydé à la saveur douce ? Pariez sur des crevettes, des fruits de mer, du poisson blanc ou à la chair rose

Thé oolong torrifié ? Mariez le avec un poulet rôti aux notes grillés et croustillantes ou avec un foie gras nature.

Thé oolong torrifié au charbon ? Essayez une côte de porc cuite qui aura des saveurs grillés et fortes.

Thé oolong très oxydé ? Le veau l’accompagne bien.

Les accords thé wulong et nourriture sucré

Enfin le thé wulong accompagne bien la nourriture sucré. Associez le selon sa puissance avec des gâteaux légers ou plus crémeux et gras. Un financier, un quatre quart, un cake, un cheesecake, une forêt noire.

Comment repérer un faux oolong Tie GuanYin ?

Comment repérer un faux oolong Tie GuanYin ? Le thé Tie GuanYin est victime de son succès et de nombreux producteurs de thé chinois peu scrupuleux inondent le marché avec des produits bas de gamme. Notamment dans le Fujian ou il n’y a pas ou peu de contrôles des autorités locales.

La solution ? Privilégiez des Ti Kwan Yin provenant de petites exploitations chinoises familiales. Si la provenance n’est pas indiquée, il s’agit sans doute d’un mélange ou d’une grande entreprise qui exporte ses produits. Autre solution, tournez vous vers les oolongs taïwanais : le marché est mieux réglementé.

Ensuite quand vous sentez le thé Déesse Yin, vérifiez qu’il possède une odeur de fleurs blanches comme la jacinthe, le lilas, le muguet. Si ce n’est pas le cas, reposez le.

Enfin lors de la dégustation, si au bout de 3 infusions votre thé perd ses saveurs et ses senteurs, alors il est contrefait. Soit qu’il est artificiellement parfumé. Soit que ce n’est pas un oolong. En outre à la dégustation, vous distinguerez une sensation de sécheresse en fond de gorge.

Quels sont les bienfaits du thé Tie Guan Yin pour la santé ?

Le thé Tie GuanYin permet d’hydrater votre corps. Ensuite il contient des antioxydants qui seraient bon pour le corps (les études sont en cours au moment de l’écriture de cet article). En outre les buveurs de thé souffrent moins de problèmes de foie. Pour suivre, le thé agit comme un antidépresseur sur notre organisme. Puis d’après des études, boire du thé tieguanyin peut vous aider à perdre du poids mais aussi à réguler votre mauvais cholestérol. Enfin à lutter contre certains types de cancers, à améliorer la densité osseuse, à renforcer le système immunitaire.

Finalement le thé de la Déesse de Fer et de la Miséricorde est parfait pour vous rafraichir, notamment pendant les périodes de fortes chaleurs.

Avez-vous déjà dégusté un Oolong Tie Guan Yin ? Avez-vous aimé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.