Bubble Tea : recette, calories, guide et histoire ! Le bubble tea est une boisson populaire qui nous vient de Taïwan. Dans cet article nous verrons l’histoire du bubble tea ou zenzou, puis nous étudierons ses ingrédients. Pour suivre nous analyserons la recette du bubble tea avant de déterminer quel est le goût du thé aux perles (l’un des autres noms du bubble tea). Ensuite nous verrons ou acheter des ingrédients pour le bubble tea. Puis comment fabriquer des perles de tapioca et quel est le prix d’un bubble tea. Enfin nous verrons qui aime le bubble tea.

Sommaire

Histoire du bubble tea

L’histoire du bubble tea.

D’ou vient le nom bubble tea ?

Le thé aux perles (la traduction française recommandée par l’Office Québecois de la langue française) porte plusieurs noms. Il se nomme aussi zenzou (En mandarin simplifié : 珍珠奶茶 ; en pinyin : zhēnzhū nǎichá qui se traduit par « thé au lait aux perles »).

Vous pouvez aussi entendre le mot boba qui désigne des perles plus grosses. Ce mot est la traduction phonétique de bubble en mandarin. Mais il désigne aussi en argot mandarin une femme avec une forte poitrine ou simplement de gros seins.

Autre explication, l’histoire d’un colporteur de Tainan qui adorait la star de cinéma de Hong Kong, Amy Yip. Cette actrice était connue pour sa poitrine généreuse et avait pour surnom Boba, qui se traduit par « championne des seins ». Ce colporteur se mit à appeler Boba les grosses perles de tapioca noires pour les différencier des fenyuan, les perles blanches de tapioca, plus petites.

Bubble tea est le nom choisi pour exporter cette boisson : c’est la traduction reprise en France.

Le terme de bulles se réfère à la mousse qui se forme à la surface du bubble tea et non aux perles de tapioca.

Les origines de la mousse sur le thé

La mousse sur le thé parait évidente aux amateurs de bubble tea. Mais elle ne l’est pas. Voici son histoire. Pendant l’ère coloniale japonaise à Taïwan, Monsieur Chang, un taïwanais était employé comme barman dans un izakaya appartenant à des Japonais.

L’izakaya est un lieu traditionnel au Japon pour boire des boissons alcoolisés, comme un bar ou un bistrot en France. Et les japonais l’avait importé à Taïwan. La fin de la seconde guerre mondiale signa la fin de la colonisation japonaise. Ainsi le propriétaire de l’izakaya retourna au Japon. Il conseilla à son employé de rester à Taïwan et d’y continuer son activité de barman.

Mais Mr Chang décida d’appliquer ses qualités et connaissances en mixologie au thé ! Il frappa le thé fraîchement infusé et le secoua dans un verre à cocktail avant de le proposer à sa clientèle dans son échoppe.

C’était une idée révolutionnaire en 1949. D’abord parce que les boissons fraîches étaient peu communes. Ensuite parce que les taïwanais buvaient et mangeaient pour se nourrir, pas pour le plaisir. C’était le début de la passion des taïwanais pour les boissons fraîches, dont le futur bubble tea !

Comment le bubble tea au lait a-t-il été crée ?

Cette boisson vient de Taïwan. Elle apparait au début des années 80. Deux histoires s’affrontent quand à la création du thé au lait aux perles de tapioca. Elles n’ont pas pu être départagées par les tribunaux taïwanais en 2006 . Les voici.

Le BBT vient de Hanlin, un salon de thé de Tainan et a été crée par Tu Tsong-He

La première date de 1986. raconte qu’un commerçant et artiste taïwanais, Tu Tsong-He, avait une dette de 4 millions de dollars taïwanais, suite à la faillite de son restaurant de fondue. Désespéré de pouvoir la rembourser, il décide de surfer sur la vague des salons de thé à Taïwan. Il ouvre un salon de thé à Tainan, une grande ville de la côte sud ouest de Taïwan. Son salon de thé, nommé Hanlin, essaye de se démarquer de ses concurrents.

Du thé glacé

D’abord, devant le succès du café glacé, il décide de servir son thé glacé. Une bonne idée vu le climat sub tropical qui règne sur cette partie de l’île. Puis un membre de l’équipe d’Hanlin essaye d’ajouter du pudding à la boisson.

Du thé glacé au pudding

Le pudding taïwanais est un dessert traditionnel qui se rapproche du flan au caramel en terme de texture et de goût. Ce pudding à base de soja, ou Douhua en mandarin, est doux et mou, l’antithèse du pudding britannique.

L’ajout du pudding plait particulièrement aux clients. Ainsi, la boisson devient leur meilleure vente et les concurrents locaux s’empressent de la copier.

Du thé glacé aux perles de tapioca

Puis les déclinaisons suivent, dont les perles de tapioca que Tu Tsong-He remarque dans un marché de Tainan et ajoute à ses boissons. Les perles de tapioca sont pour lui un dessert d’enfance.

Il commence par des perles de tapioca blanches puis des noires. Les noires sont plus grosses et apportent plus de mâche et d’élasticité. Mais les clients doivent les manger à la cuillère car les pailles sont trop petites. Tu Tsong-He fait appel à un fabricant pour lui créer des pailles sur mesure.

Le succès monte croissant, aujourd’hui, Hanlin possède 80 salons de thé à Taïwan et des franchises en Amérique du Nord et en Chine.

Le BBT vient de Taichung et a été crée par Chun Shui Tang

La seconde histoire de la création du bubble tea nous vient de Taichung, une grande ville de la côte ouest, situé au milieu de l’île de Taïwan. En 1988, Lin Hsiu Hui, le chef de produit de la chaîne de bubble tea que possède Chun Shui Tan y invente le bubble tea.

C’est lors d’une réunion du personne, que Lin Hsiu Hui, décide pour s’amuser de verser les boules de tapioca qu’elle a amené avec elle dans son thé noir. Puis de le boire par curiosité.

Les participants de la réunion testent ensuite la boisson et l’adorent. Déployée sur le terrain elle surclasse tous les autres breuvages chez Chun Shui Tang en quelques mois.

Le procès ne détermina pas laquelle de ces deux boutiques inventa la recette du bubble tea. Chacun peut donc la copier et la réinterpréter librement.

L’expansion du thé aux perles à Taïwan

La boisson devint populaire sur cette île asiatique. En 1990, les chaines de salon de thé taïwanaises décidèrent de profiter de son succès et l’ajoutèrent à leur carte ce qui accru son succès.

A Taïwan aujourd’hui, vous trouvez du thé au lait et aux perles de tapioca à chaque coin de rue, même dans les petits villages. On pourrait même le décrire comme la boisson nationale.

Le développement du Zenzou dans le monde

Le thé aux perles commence son expansion en Asie. D’abord en Chine à la fin des années 80 ou les chinois regardent toujours ce que boivent et mangent leur voisin insulaire.

Puis poussé par la diaspora taiwanaises, dans les pays qui boivent déjà du thé au lait : Thaïlande, Corée du Sud, Singapour en 1992, Vietnam en 2014-2015, Philippines, Malaisie, Macao, Hong Kong, Japon à la fin des années 90.

Pour suivre dans ceux ou les consommateurs préfèrent le thé pur.

Finalement le bubble tea arrive en Australie et aux Etats-Unis dans les années 90.

Puis en Europe ou il connait un vif succès en Grande Bretagne, France, Allemagne. Principalement dans les villes avec une forte communauté asiatique qui connait et réclame cette boisson.

Ils veulent lutter contre le mal du pays. Ainsi beaucoup de bubble tea à Paris, Londres, Berlin.

L’économie du Bubble Tea

Le zenzou une production à la chaine

Le bubble tea est hautement personnalisable mais sa production s’effectue à la chaine.

Sous l’impulsion des multinationales du bubble tea, le processus a été taylorisé et standardisé.

D’abord il existe des manuels qui reprennent les quantités, les temps de cuisson et de préparation, de mélange des ingrédients.

Puis des machines pour fabriquer les perles, les cuire, distribuer le sucre, agiter et sceller les gobelet.

Pour suivre au niveau du personnel : une personne s’occupe de tenir la caisse et de servir les clients. La seconde assemble les ingrédients, la troisième les mélange et scelle le gobelet. Puis le donne à la première personne.

Enfin les produits pour assembler le bubble tea offre une qualité constante, ce qui permet de retrouver un goût identique.

Taïwan, la multinationale du thé aux bulles

D’un côté les multinationales du bubble tea se sont développés en utilisant le système de la franchise.

De l’autre les fournisseurs de matière première offre aujourd’hui une expertise unique dans la fabrication du bubble tea. Elles la partagent avec leurs clients entrepreneurs et peuvent les guider dans tous les aspects de leur entreprise, des recettes à l’organisation de la boutique.

Finalement, Taïwan, la multinationale du thé aux bulles, établi les normes du bubble tea. Elle est un passage quasi obligé pour qui veut ouvrir un bubble tea. Ainsi elle étouffe toute concurrence d’autres pays dans l’oeuf et garde la main mise sur son produit phare. C’est une forme de guerre économique pour éviter les copies.

Le thé aux perles, un marché qui explose

De 2,4 milliards de dollars en 2019 le marché du thé aux perles devrait atteindre 4,3 milliards en 2027 d’après cette étude américaine. En moyenne la consommation mondiale augmenterait de 8,5% par an jusqu’en 2025 selon les projections.

En 2019, le premier marché du zenzou était l’Amérique du Nord (USA et Canada), puis l’Asie Pacifique, pour suivre l’Union Européenne. Enfin la zone Moyen Orient, Afrique et Amérique Latine. Ce classement ne devrait pas évoluer jusqu’en 2027. Mais on constate une explosion de la consommation en Europe.

Le thé aux perles se développe en livraison

Grab, un concurrent asiatique de Deliveroo, Uber Eats et Didi a publié ses chiffres de livraison de 2018 dans les pays ou il est implanté.

Par ordre décroissant, en 2018, les thaïlandais se sont fait livrer 6 thés aux perles, les philippins 5, les indonésiens, vietnamiens, singapouriens et malaisiens 3. Ce qui fait une moyenne de 4 bubble tea par mois dans cette région.

En moyenne dans ces 6 pays, le nombre de commande a augmenté de 3000%. Dans le détail +8500% en Indonésie, +3500% aux Philippines, +3000% en Thaïlande, +1500% au Vietnam, +700% à Singapour et  +250% en Malaisie.

Le pourcentage de hausse des commandes pour du thé aux perles entre janvier et décembre 2018 était supérieur à 8500% en Indonésie, supérieur à 3500% aux Philippines, supérieur à 3000% en Thaïlande, supérieur à 1500% au Vietnam, à 700% à Singapour et à 250% en Malaisie.

Le Bubble Tea, une icone pop taïwanaise

Le bubble tea acquiert désormais un statut d’icône pop taïwanaise. C’est une icône culturelle et un symbole permettant au monde de percevoir l’existence de Taïwan. Ce n’est plus une question de texture, de goût mais bien un symbole intouchable, une icône de la pop culture.

Le thé au lait et aux perles reflet d’une époque

Le bubble tea, selon l’historien taïwanais Tseng reflète le passage d’une époque à une autre, le tournant des années 80. Avec une société qui se modernise et devient l’usine du monde, puis l’un des 4 dragons.

Cette boisson fait le lien entre des ingrédients ancestraux qui étaient servis séparément comme le thé et les perles de tapioca. Puis des produits nouveaux comme le lait qui n’appartient pas à la culture taïwanaise. Les vaches apprécient peu le climat tropical ou subtropical de Taïwan.

C’est le résumé d’une boisson qui contient des aliments traditionnels et ancestraux, consommés par les taïwanais depuis des siècles et des touches de nouveauté.

En cela, le zenzou fait désormais parti de la culture taïwanaise, de son identité culturelle. Pour Taïwan, c’est un moyen de promouvoir son soft power et de rayonner à l’international.

En voici quelques exemples pour mieux comprendre !

L’incident du thé à bulles pour les armes

En 2004, le ministère de la défense essaya une comparaison un peu hasardeuse pour permettre aux habitants de comprendre combien allait coûter un projet d’achat d’armes. Il expliqua sur un fascicule que cet achat n’était pas cher. Pour le financer il suffisait que les taïwanais se privent d’un bubble tea par semaine pendant 15 ans. Tollé général, campagne de prostestation des consommateurs et des salons de thé.

Au final, le dernier mot revint à la chaine Easy Way qui demanda en conférence de presse « Pourquoi ne demandez-vous pas aux gens de ne pas boire de Coca-Cola à la place ? ».

Le mot est lâché, à Taïwan, la popularité du bubble tea est celle du Coca-Cola. Comme la vie à Taïwan est très tranquille, les médias locaux surnommèrent la saga l’incident du « thé à bulles pour les armes ». Puis ils en firent leur miel.

Le bubble tea et la Milk Tea Alliance

Le bubble tea au lait prend désormais une dimension démocratique inattendue. C’est le symbole et la couleur qui représentent Taïwan dans la Milk Tea Alliance, un mouvement de solidarité démocratique numérique, composé de netizens. Ce mouvement s’oppose aux régimes autoritaires.

Un passeport bubble tea ?

Lors du renouvellement du design de la couverture des passeports taïwanais en 2020, l’un des législateurs proposa que le bubble tea apparaisse au centre de la couverture.

On retrouve même le thé au lait et aux perles dans les emojis, par exemple sur Twitter. En cela, il intègre la pop culture.

L’implication du gouvernement taïwanais dans le bubble tea

Le gouvernement taïwanais a pris conscience du soft power du thé aux perles. Il permet de faire la promotion de l’île, d’en renvoyer une image positive, gourmande et donc de booster son économie.

Comme le vin, le champagne en France, la mozzarella en Italie, le chocolat et les gaufres en Belgique.

Taïwan, comme les autres pays dans le monde cultive et développe ce soft power. Ainsi l’Institut de recherche et de développement de l’industrie alimentaire, que l’État subventionne, aide les entreprises privées dans leur processus de Recherche & Développement.

Puis il leur transfère la technologie. Comme le CNRS en France. Récemment cet Institut a fait une découverte majeure. Les perles de tapioca, qui se conservaient congelées, supportent désormais la température ambiante.

Cette recherche se conjugue avec des campagnes marketing internationales pour le thé et le bubble tea. Comme la présence lors de salons, d’expositions, de forums, de séminaires en ligne à cause de la Covid. Il existe même une « Alliance du thé à bulles » ou les entreprises de ce secteur se retrouvent, partagent leurs expériences et leurs expertises. Elle compte 155 en 2021 et permet à Taïwan de garder la première place sur le marché du thé à bulles.

Qu’est-ce qu’il y a dans un bubble tea : sa composition

La composition du thé au lait et aux perles de tapioca

Qu’est-ce qu’il y a dans un bubble tea ? Quelle est la composition d’un thé au lait avec des perles de tapioca ? Le thé aux perles traditionnel est un thé au lait, chaud ou froid. Le thé peut être parfumé. De même que le lait. Puis, les fabricants y ajoutent des perles. Ce sont de grosses boules de tapioca à la texture un peu caoutchouteuse ou gélatineuse. Elles se mâchent avant de s’avaler.

Cette texture s’appelle « Q » : les taïwanais l’adorent.

C’est l’une des clefs de la composition du bubble tea. Les perles s’aspirent par une paille de large diamètre et permettent d’amuser les dents et la bouche. Le zenzou vous offre un dessert délicieux à mâcher et à boire.

La composition du BBT au lait se décline à l’infini

Finalement, la composition du bubble tea au lait se décline à l’infini en ajoutant des ingrédients qui le transforme en un dessert sucré et gourmand. D’abord des morceaux de biscuit comme des Oreo, des M&M’s, des Granola. Puis des jus de fruit, de la crème fouetté, de la crème chantilly. Puis des morceaux de fruits.

Pour suivre, il est aussi possible de remplacer les perles de tapioca par des perles fruitées. Tous ces ingrédients ne doivent pas dépasser le diamètre de la paille. On en arrive même à un point ou le thé est remplacé par d’autres boissons, notamment le soir, parce qu’il contient de la caféine.

Enfin vous pouvez remplacer le lait de vache par du lait végétal, lait de soja, lait d’avoine ou ne pas avoir de lait du tout.

Les recettes populaires de bubble tea

Le bubble tea se décline à l’infini ! Les perles de tapioca sont le marqueur principal, voici quelques unes des boissons les plus connues.

  • Le bubble tea classique aux perles de tapioca : thé, sucre, crème à café ou dosette de lait, perles noires de tapioca
  • Le bubble tea au sucre brun : thé, sucre brun, lait, perles noires de tapioca
  • Le bubble tea panda : thé, lait, perles noires et blanches de tapioca
  • Le bubble tea au thé vert et à la mousse de lait : thé vert, sucre, mousse de lait, perles de tapioca noires
  • Le bubble tea aromatisé au lait : perles de tapioca noires, bubble tea aromatisé au lait
  • Thé au fruit et gelée : thé aromatisé aux fruits et gelée aux fruits
  • Bubble tea au pudding : thé au lait, pudding (celui évoqué plus haut), sucre roux, perles de tapioca
  • Cocktail bubble tea : mélange des ingrédients du cocktail et des perles de tapioca

Les perles de tapioca se retrouvent également sur les pizzas, dans les glaces au bubble tea, les tartes aux perles de tapioca à Singapour. Puis les toasts, les ramens au Japon ou à Hong Kong, les sushis, le crabe. Pour finir la fondue asiatique, le riz au thé au lait et aux perles de tapioca et le me goreng aux perles de tapioca !

Le thé aux perles est une boisson mondiale

Le bubble tea s’adapte aux goûts locaux. Cela s’appelle la glocalisation. Ainsi, en France et en Occident, les gens apprécient le sirop, il fait partie de leur culture. Donc les boutiques de bubble tea proposent l’ajout de sirop aromatisé.

De même les occidentaux apprécient plutôt les thés fruités quand les pays d’Asie du Sud Est apprécient les boissons avec un goût plus sucré.

La composition du bubble tea originel est aisément revisitée pour que les consommateurs l’apprécient et se l’approprient.

Finalement il n’y a pas de limites à la créativité autour du bubble tea, chacun crée son dessert à son image, selon son envie. Il n’y a pas de mauvaise combinaison ou d’erreur à ne pas commettre comme avec les associations vins et nourritures ou avec le café.

Bubble tea : la recette originale

Comment on fait un bubble tea : la recette originale ! Quelle est la recette secrète du bubble tea maison ? Comment réaliser un bubble tea chez soit ?

Les ingrédients pour fabriquer un bubble tea

Pour fabriquer un bon bubble tea, il vous faut les ingrédients suivants :

  • Du thé : un sachet dans 3-400 ml d’eau chaude suffit pour un petit bubble tea de 0,5 litre
  • Du lait : 100 ml par bubble tea
  • Des perles de tapioca : comptez 100 grammes par bubble tea
  • Du sucre roux ou du miel : 20 à 30 grammes. Optionnel, le lait et surtout les perles sucrent délicatement la boisson

Le thé noir apporte une saveur plus forte, le thé vert une saveur plus douce. A vous de sélectionner celui de votre choix. Un thé en sachet fait l’affaire. Nul besoin d’utiliser des feuilles entières de thé oolong. En général un sachet suffit pour 300 à 400 ml d’eau soit un petit thé au lait aux perles de tapioca. A vous d’adapter le nombre de sachets en fonction du nombre de thé aux perles que vous fabriquez.

Puis le lait. Le lait entier est préférable, il apporte plus de douceur et de caractère à la boisson. A contrario, le lait écrémé est à proscrire, sa saveur est trop fade et se noie dans celle du thé.

Pour les perles de tapioca vous avez le choix. Soit vous les achetez déjà toute prêtes. Suivez la notice d’instruction pour les faire cuire. Elles se composent de farine de tapioca, de gomme xanthane et de gomme de guar.

Ou bien vous décidez de fabriquer vos perles pour bubble tea maison avec de la farine de manioc et un peu d’eau. C’est meilleur pour votre santé. La recette des perles de tapioca maison et healthy pour bubble tea ci-dessous.

La recette secrète des perles de tapioca maison pour bubble tea

Élaborer la pâte pour les perles de tapioca

Ingrédients pour les perles de tapioca

  • 220 grammes de sucre blanc
  • 65 ml d’eau
  • 90 grammes de fécule de tapioca
  • 30 grammes de fécule de tapioca

D’abord, ajoutez l’eau et le sucre dans une casserole, faites chauffer et fouettez le sucre pour le dissoudre. Portez au point d’ébullition. Celle-ci atteinte, baissez immédiatement le feu et prélevez une cuillère à café dans les 90 grammes de fécule de tapioca. Fouettez le mélange pour dissoudre le tapioca. Continuez à remuer et ajoutez petit à petit le reste de fécule de tapioca. Votre préparation épaissit, elle devient visqueuse. Parfait.

Sortez la casserole du feu, ajoutez les 30 grammes de fécules de tapioca et mélangez bien. Une fois toute la fécule dissoute, laissez refroidir deux minutes. Vous obtenez une pâte tiède.

Pétrissez la pâte pour la rendre homogène. La pâte ne doit pas coller au plan de travail sans être trop sèche et cassante. Pour y parvenir, ajoutez 2 cuillères à soupe de fécule. Puis une troisième si nécessaire. Il faut que la pâte se décolle naturellement du plan de travail et que la boule formée soit ferme.

Faire les perles de tapioca

Faites une boule et partagez la en 3. Filmez les deux premières et réservez les. Faites des boudins de 5 à 8 mm d’épaisseur. La taille ici est importante, elle détermine le futur diamètre de vos perles. Donc faites en fonction du diamètre de vos pailles ! Par défaut, 5 mm est une bonne base.

Coupez les boudins en tronçons de 5 mm. Pour gagner du temps, alignez plusieurs boudins en parallèle. Puis roulez chaque tronçon entre vos paumes ou entre vos doigts pour en faire de petites boules.

Astuce : vous pouvez en faire deux en même temps en utilisant les doigts de chaque main en parallèle.

Le processus est long mais nul besoin que les boules soient parfaitement rondes. Il faut juste qu’elles puissent passer dans la paille !

Posez les boules dans un bol avec un peu de fécule de tapioca pour les assécher et éviter que vos futures perles de tapioca ne collent les unes aux autres.

Faire cuire les perles de tapioca

Puis, passons à la cuisson ! D’abord, portez à ébullition 3 litres d’eau. Mieux vaut trop que pas assez. En parallèle, passez les perles au chinois, secouez bien la passoire pour enlever l’excédent de fécule.
Quand l’eau bout, ajoutez les perles, mélangez jusqu’à ce qu’elles remontent à la surface.
Baissez à feu doux et laissez cuire pendant 20 minutes.

Elaborer le sirop pour les perles de tapioca

Ingrédients pour le sirop :
  • 220 grammes de sucre
  • 250 ml d’eau
Mélangez le sucre et l’eau dans une casserole, faites chauffer et fouettez pour dissoudre le sucre. Laissez cuire 5 minutes et retirez du feu. Votre sirop est prêt !

Finaliser les perles de tapioca

Quand les perles sont cuites, déposez les dans un chinois ou une passoire et arrosez les d’eau froide pour stopper leur cuisson. Elles vont durcir, foncer et devenir translucide.
Leur aspect diffère des perles noires du commerce. Pour obtenir un tel résultat, il faut ajouter du colorant noir alimentaire.
Égouttez les puis déposez les dans le sirop pour une à deux heures. Elles vont se gorger de sucre et du goût du sirop. Voilà pourquoi l’ajout de sucre ou de miel dans le bubble tea maison est optionnel. Finalement, vos perles pour BBT healthy sont prêtes et vous en avez assez pour 6 bubble teas.
Voilà la recette interdite des perles de tapioca maison pour bubble tea.

Comment conserver les perles de tapioca maison ?

Vous avez fabriqué des perles de tapioca maison mais vous ne les mangerez pas toutes illico presto. Il existe plusieurs méthodes pour les conserver. Naturellement les perles de tapioca se conservent de 4 à 6 heures avant de durcir.

Si vous prévoyez de manger les perles dans les 5 jours, laissez les au frigo dans un récipient hermétique empli de fécule pour absorber l’humidité. Pas de contenant hermétique ? Utilisez un film alimentaire fraîcheur adhérent.

Au delà, il vous faut congeler les perles. D’abord, passez les dans la fécule pour évitez qu’elles ne collent entre elles. Puis, alignez les perles sur une plaque et mettez la au congélateur. Finalement, une fois les perles congelées, transférez les dans un sac à congélation.

Assembler les ingrédients du bubble tea BBT

  • Portez 400 ml d’eau à ébullition (95 à 100°C)
  • Ajoutez un sachet de thé dès que l’eau bout et retirez la du feu
  • Laissez infuser 4 minutes
  • Tapissez le fond d’un verre ou d’une tasse de 100 grammes de perles de tapioca
  • Ajoutez le thé dans un verre à shaker ou un autre verre
  • Ajoutez 100 ml de lait entier, la glace si vous dégustez votre bubble tea glacé, puis remuez ou shaker
  • Goûtez, corrigez avec un peu de sucre ou de miel si nécessaire puis mélangez de nouveau
  • Ajoutez le mélange ou filtrez le si le shaker le permet
  • Ajoutez les glaçons
  • Finalement, sortez votre paille et dégustez
  • Quantités à adapter selon le nombre de bubble tea à préparer
  • Un bubble tea se consomme frais, n’attendez pas pour le boire et vous régaler

Astuces pour les ingrédients du BBT

Petite astuce pour le sucre ou le miel. Libre à vous de le faire légèrement caramélisé si votre bubble tea est chaud. Cela apporte une saveur supplémentaire.

Autre astuce : si vous désirez un bubble tea froid mais que vous n’avez pas de glace, préparez le thé à l’avance et faites le refroidir au frigo.

Ou acheter les produits pour le bubble tea maison ?

Les produits pour le bubble tea traditionnel peuvent se trouver dans n’importe quel magasin si vous suivez notre recette pour BBT maison. Les perles de tapioca déjà toutes prêtes s’achètent en ligne ou dans des magasins asiatiques spécialisés, des supermarchés d’Asie.

Quel goût a le bubble tea ?

Quel goût a le bubble tea ? La recette de base du bubble tea lui donne un goût de thé au lait sucré. Mais beaucoup de saveurs et de variations ont été ajoutées.

D’abord le thé se décline en thé noir, thé vert, thé aromatisé aux fruits. Puis il existe des perles aromatisées en plus des perles originales au tapioca. Ainsi des perles au fruit qui explosent dans la bouche. Elles n’ont rien de commun avec les perles de tapioca originales.

Enfin le bubble tea peut se consommer avec du jus de fruit, des morceaux de biscuit, de la crème fouetté. Et il est possible de décider de la quantité de sucre.

Au final le bubble a le goût que vous décidez de lui donner, selon les ingrédients que vous choisissez. Il n’y a pas de mauvais choix, de mauvais goût. C’est une boisson saine ou une boisson gourmande, un vrai dessert qui se boit à la paille.

Quel sirop utiliser pour cette boisson ?

Quel sirop utiliser pour un bubble tea ? Les sirops apportent des saveurs artificielles au boisson et surtout un excédent de sucre néfaste pour la santé. Donc d’une manière générale, nous déconseillons d’utiliser un sirop pour un bubble tea.

Toutefois, vous pouvez utiliser le sirop pour faire un thé au lait aux perles de tapioca. Les parfums les plus courants sont le sirop au caramel, au chocolat, aux fruits exotiques comme le sirop de mangue ou de papaye. Mais libre à vous d’opter pour la saveur qui vous plait pour accroître votre plaisir lors de la dégustation de votre zenzou.

Est-il possible de changer les garnitures ?

Oui les garnitures sont quasi infinies. Ainsi il est possible de remplacer le lait de vache par du lait végétal comme du lait d’amande, de noisette.

Pour suivre les perles de tapioca peuvent se remplacer par du tarot, du pudding aux oeufs ou au soja, des haricots rouges, de la gelée d’herbe, d’amande… Selon les goûts de chacun.

Bubble tea et calories : fait-il grossir ?

Combien de calories dans un bubble tea ? Le bubble tea peut faire grossir ou se révéler une boisson saine et faiblement calorique. Tout dépend des ingrédients et de la quantité de sucre que vous y ajoutez. Nous vous recommandons d’en mettre le moins possible pour votre santé ou de demander le moins de sucre possible lors de votre commande.

Ainsi dans sa version taïwanaise originelle, dont nous vous donnons la recette plus haut, les 100 grammes de tapioca apportent entre 80 et 100 calories. Puis le lait entier apporte 65 calories. Enfin le sucre fourni 80 calories pour 20 grammes ou 60 calories pour le miel. Soit moins de 250 calories par bubble tea. Et moins de 200 calories pour un BBT si vous enlevez le sucre, ce qui est plus sain et digeste. En comparaison, l’apport moyen recommandé est d’environ 2000 calories par jour

Voici le nombre de calories moyennes dans un bubble tea que les ingrédients supplémentaires ou toppings vous apportent :

  • Mousse de lait : 200 calories
  • Mousse de fromage : 180 calories
  • Oreo : 116 calories
  • Gelée de pudding : 89 calories
  • Gelée de coco : 76 calories
  • Gelée d’herbe : 57 calories
  • Céréale à base d’avoine : 54 calories
  • Haricots rouges : 45 calories
  • Perles blanches : 42 calories
  • Aloe vera : 31 calories

Quel est le prix d’un thé au lait aux perles de tapioca ?

Dans la rue, le prix d’un bubble tea varie de 5 à 8€ selon les ingrédients que vous demandez.

En général pour un bubble tea traditionnel, comptez 5 à 6€ en 2022.

Qui aime le BBT ?

Les fans de BBT

Au tout début, le BBT plaisait surtout aux communautés asiatiques qui avaient déjà goûté le bubble tea dans leurs pays d’origine. Puis le thé aux perles a séduit les amis, les amis des amis, est apparu dans la culture J-Pop, K-Pop avant de faire boule de neige.

Les personnes qui apprécient le bubble tea sont en général assez jeunes et ce sont souvent des femmes !

C’est une boisson qui séduit de plus en plus les adolescents et les étudiants surtout pour se retrouver en groupe après les cours ou le weekend.

C’est une façon de socialiser, d’intégrer un groupe, un prétexte pour se retrouver, faire une activité commune.

L’être humain éprouve un sentiment d’appartenance, de sécurité en copiant ses semblables car il appartient à une majorité.

Si le leader d’un groupe de lycéens, de collégiens ou d’étudiants boit du bubble tea, ses amis l’imiteront

Finalement le bubble tea séduit les personnes de 10 à 40 ans

Pourquoi le bubble tea est-il apprécié ?

D’abord par son rapport qualité prix convenable. Même si consommer un bubble tea quotidiennement revient à 150€ par mois, ce qui représente un budget !

Ensuite parce qu’il propose une alternative plus large et un goût plus doux que les produits qui existent dans les chaines de café comme Colombus, Costa ou Starbucks. Sans compter que le thé est bon pour la santé.

Pour suivre sa composition est ultra flexible, chaque élément peut être changé ou ajusté selon les désirs de chacun. La boisson plait ainsi à un plus grand nombre de personnes et lasse plus difficilement.

Enfin le BBT se consomme sur place, à emporter et peut se partager avec plusieurs pailles ce qui correspond aux nouveaux modes nomades de consommation.

Le National Bubble Tea Day le 30 avril

Amateur de zenzou, gardez bien le 30 avril en tête ! Depuis le 30 avril 2020, c’est le jour officiel du Bubble Tea à Taïwan, soit le National Bubble Tea Day.

C’est un jour spécial pour les amateurs de cette boisson ! Ils sont encouragés à se faire plaisir en commandant leur boisson favorite mais aussi en essayant de nouvelles recettes, à venir entre ami.e.s pour partager ce moment ensemble.

Mais le National Bubble Tea Day est aussi revendiqué par la marque Kung Fu Tea comme une opération de marketing et de publicité. Cette entreprise américaine basée à New- York possède des salons qui vendent des bubble teas. Le 30 avril 2018 elle a lancé le National Bubble Tea Day aux USA pour encourager la consommation de bubble tea dans ses échoppes. Le 30 avril est un hommage, c’est la date à laquelle elle a ouvert son premier magasin en 2010.

Ce guide du bubble tea est terminé, vous connaissez désormais son histoire, sa composition, sa recette. N’hésitez pas à partager cet article sur les réseaux sociaux, à le commenter pour l’améliorer ou poser des questions !

Abonnez-vous !

Recevez nos conseils et nos offres, assouvissez votre passion pour le thé !